Cinéma, Culture

« THE CRAFT : DANGEREUSE ALLIANCE », le film sur des adolescentes gothiques qui font de la sorcellerie.

Réalisé par Andrew Fleming, sorti en 1996.

POURQUOI « DANGEREUSE ALLIANCE »EST IL UN FILM CULTE DES ANNEES 90?

Tout d’abord, « Dangereuse alliance » ou « The Craft » (pour ceux qui veulent se la péter à parler en anglais), est un film culte parce que je l’ai décidé. Mais comme c’est certainement pas une raison suffisante pour vous,  je vais vous donner d’autres arguments, expliquant pourquoi vous devez ABSOLUMENT voir ( si ce n’est pas déjà fait) ces adolescentes névrosées à l’œuvre.

1-PARCE QUE C’EST DANS LES VIEUX POTS QU’ON FAIT LA MEILLEURE SOUPE.

Certes, le scénario est une succession de clichés vus et revus du teen movie, mais ça marche. On va donc suivre la jeune Sarah ( alias Robin Tunney, la meuf du « Mentalist »), qui se traine déjà de belles casseroles psychiatriques (elle a essayé de mettre fin à ses jours), arrivant dans une nouvelle ville, avec sa famille. Qui dit nouvelle ville, dit nouveau bahut. En quelques jours, elle a déjà une réputation de merde, parce qu’elle n’a pas voulu coucher avec le mec le plus populaire du lycée, joué par Skeet Ulrich.  Au passage, cet acteur incarnera un dangereux psychopathe à peine majeur dans « Scream », qui sortira un an plus tard.

Skeet Ulrich qui essaie de pécho Sarah.

 

Histoire de bousiller encore plus sa cote au bahut, elle va se mettre à trainer avec les trois filles les plus impopulaires de l’établissement (Neve Campbell, Fairuza Balk et Rachel True ) qui se trouvent aussi être des adeptes de la magie. Ca tombe bien, puisque Sarah, notre suicidaire possède des dons pour la sorcellerie.  Toutes les quatre, elles vont former un quatuor d’enfer (cette expression est ringarde, je suis ringarde). Elles vont  réaliser leurs rêves les plus fous et par la même occasion, se venger de tous ceux qui ont pourri leurs vies  : le rêve de tout adolescent ayant morflé pendant sa scolarité. Mais les jeunes filles vont abuser de leurs pouvoirs et c’est là que l’enfer commence… Voilà l’histoire.

 

Sarah et ses nouvelles potes : Nancy, Rochelle et Bonnie.

2-PARCE QUE C’EST UN TEEN MOVIE FANTASTIQUE.

Si vous avez été un adolescent à la fin des années 90, vous avez sans doute été exposé à cette vague de « dark teen movie » ( oui, j’invente des noms de genre) où la vie stéréotypée de jeunes adolescents américains bascule dans l’horreur. On trouve en pole position, les célèbres sagas « Scream » et « Souviens toi l’été dernier » où des serial killers mettent l’ambiance, en traquant des étudiants, dans des villes paumées des USA.

C’est là que Buffy a rencontré son mari, non?
Vous l’avez déjà vu, c’est obligé.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Si vous voulez mon avis de « grande critique cinématographique », je pense que même si « Dangereuse Alliance » est sorti à la même époque que ces deux superproductions, sa mère spirituelle est plutôt « Carrie au bal du diable » de Brian De Palma, datant de 1976 ( et adaptée d’un roman de Stephen King). En effet, il y a une règle de base commune à ces deux films  : les pouvoirs dans les mains de bizuts, ça fait jamais bon ménage.

Bien sûr, y’a eu un remake en 2013.
La tête de cette actrice est flippante.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Chaque genre cinématographique a ses codes et les teen movies comme « Dangereuse Alliance » n’échappent pas à la règle. Je ne vous apprends rien de nouveau, ce qui ne m’empêche pas de vous le dire quand même. Effectivement, ces films se basent sur des éléments qui sont BIEN gravés dans notre inconscient collectif ( gravés dans la roche quoi, dédicace à Sniper) :

-On trouve des personnages stéréotypés : la reine des pompom girl est une garce et les sportifs n’ayant pas plus de deux neurones, utilisent les filles comme des kleenex.

Le lycée est un lieu incontournable avec ses mythiques rangées de casiers ( qu’en France, tu n’as sûrement jamais connu de toute ta scolarité). Mais c’est surtout un endroit où le monde est divisé en deux catégories que sont les populaires et …les autres. Les héros se situent souvent du côté obscur de la force, à savoir du côté des asociaux.

-Un environnement propice au développement de la fausse rumeur entrainant souvent du harcèlement scolaire pour nos personnages ( et y’en qui disent que l’adolescence est le plus bel âge de la vie, ils sont sérieux?).

La plus value de »Dangereuse Alliance », c’est qu’on peut rêver un peu car : ELLES ONT DES POUVOIIIIIIIIIIIIRRRRRRRRRRRSSSSS!!!!

Dans mon bahut, on jetait nos sacs au pied d’un poteau.

 

3-PARCE QUE LE CASTING ENVOIE DU LOURD.

Ce qui est génial, c’est que les acteurs des teen movies des années 90 sont toujours les mêmes. Cela donne limite envie de faire un schéma (mais j’ai la flemme).  Pour vous citer quelques exemples :

  • Neve Campbell et Skeet Ulrich ont tous les deux joué dans « Dangereuse Alliance » et « Scream » . En sorcière, Neve Campbell fait un peu tapisserie, mais elle prendra sa revanche un an plus tard, en étant la vedette de « Scream ». Elle sera aussi dans le sulfureux « Sexcrimes ».

 

  • On retrouvera Rachel True, dans THE série introspective adolescente ( où trop d’introspection, tue l’introspection), je parle de « Dawson » bien sûr.

    Je ris.

 

  • Et sans oublier, cette follasse de Nancy alias Fairuza Balk qui a incarné quelques années auparavant la jeune niaise Cécile de Volanges dans « Valmont » (où elle se fait embrasser les fesses « par erreur » par Colin Firth).  Ce film sera revisité avec le teen movie « Sexe Intentions ». La boucle est bouclée.

4-PARCE QUE C’EST UNE INITIATION A LA MAGIE.

Qui n’a jamais essayé de jeter un sort entre ses 10 et ses 18 ans ( voir plus tard, y’a pas de honte les gars) pour s’attirer n’importe quelle faveur ( un mec, des sous, des bonnes notes, ou pour provoquer la chute d’un ennemi juré)? En fait, c’est le rêve de tout un chacun de posséder des pouvoirs magiques, c’est pour ça qu’on va voir Harry Potter quelque soit son âge. La vie normale est nettement moins marrante.

Pour remédier à cette morosité, « Dangereuse Alliance » nous donne quelques éléments basiques de la sorcellerie comme :

-Le triple choc, un des éléments clefs chez les sorciers wiccans,  ( le mal ou le bien que tu feras, te reviendra trois fois dans la face en retour).

Les 4 éléments, c’est à dire l’eau, l’air, la terre et le feu sont sur 4  pointes du pentacle ( la cinquième branche est pour l’Esprit) et sont symbolisés par nos quatre sorcières. Les quatre éléments sont invoqués à  chaque rituel, lors de la création du cercle d’énergie.

Un beau pentacle.

-Les incantations utilisées dans ce film (par exemple, le sort que Sarah lance à Nancy pour la neutraliser ), sont issues de réelles pratiques magiques.

5-PARCE QUE CA PARLE D’AMITIE ET DE PROBLEMES D’ADOS.

Il faut dire que nos quatre gothiques cumulent les emmerdes mais ce sont des problématiques qui peuvent parler à beaucoup de jeunes :

  • La honte de son corps : Bonnie (Neve Campbell) a des cicatrices qui lui couvrent une partie du corps. A cause de ça, elle se tient voutée, a des fringues pourries, les cheveux gras et fuit le contact avec les autres êtres humains.
  • Le racisme : Rochelle est noire. Même si elle est jolie, ça suffit pour que les plus populaires se moquent de son physique.
  • Le décès d’un des parents et des tendances suicidaires : Sarah, l’héroïne a essayé de se suicider car sa mère est morte en la mettant au monde.
  • Un contexte familial difficile : Nancy vit dans une caravane,  entourée d’une mère pas très équilibrée et d’un beau père dont on soupçonne les abus sexuels. La vie de merde. Et en plus, elle kiffe en secret sur le beau gosse du lycée, qui lui a fait une réputation à chier. C’est le genre d’image qu’elle va se trainer jusqu’à la fin de son adolescence. Tout comme Sarah en fait.
  • Toutes les quatre subissent un harcèlement scolaire, qui va les pousser à se réfugier dans la sorcellerie.

Pour échapper à un quotidien morose, elles forment donc une sorte de société secrète. Ensemble, elles font des trucs sympas comme  : sécher des cours, fumer des clopes, faire des soirées pyjamas,  voler dans un magasin ésotérique ( c’est plus classe que de chourrer des gloss à Monoprix) et faire de la magie… Le truc, c’est qu’elles vont jeter des sorts qui marchent.

Essayez la formule : « Léger comme l’air, raide comme un bâton » pour léviter avec vos copines.

6-PARCE QUE LEURS FRINGUES SONT TROP COOLS.

Pour remettre les choses dans leur contexte, il faut repréciser qu’à la fin des années 1990, très peu de personnes avaient Internet à domicile. Incroyable mais vrai. Donc, les films  étaient une source d’inspiration importante pour tout jeune en quête d’identité. Les vêtements étaient des alliés précieux pour exprimer notre moi profond. Voici quelques échantillons de leur « witch style » :

Dark collégiennes.
Natural witch.

 

En fait, dans ce film, tous les ingrédients sont réunis pour passer un bon moment. Entre rivalités amoureuses, formules magiques et fringues gothiques. De toute façon, « Dangereuse alliance » est tellement devenu un classique, qu’Hollywood prépare un remake.

La fin est ridicule mais on s’en fout, c’est ce qui rend le film encore plus culte. En effet, voir Nancy qui devient complètement folle ( et qui est de plus en plus mal coiffée, au fur et à mesure qu’elle perd la boule), n’est pas ce que j’ai vu de plus effrayant. C’est surtout drôle.

La belle Nancy.

Mais bon , quand on avoue à sa copine qu’on va peut être la tuer dans les toilettes du collège, ça fait pas très peur. Si? C’est ici que je vous quitte.

Bisous!

 

1 thought on “« THE CRAFT : DANGEREUSE ALLIANCE », le film sur des adolescentes gothiques qui font de la sorcellerie.

  1. J ai pas encore regarde ce film qui a l air interessant, mais est-ce qu il y a des araignees la-dedans ? Parce que j en ai tres peur, meme si c est qu un film.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *