Spiritisme

QU’EST CE QUE LE SPIRITISME?

En fouinant un peu partout pour trouver des informations sur les phénomènes paranormaux, je ne m’attendais pas à découvrir que la communication avec les morts avait sa propre doctrine : le spiritisme. Une doctrine qui est soigneusement consignée dans deux ouvrages « Le livre des Esprits » et « Le livre des médiums ».

Attention, c’est du sérieux : c’est la parole des Esprits,  qui a été rapportée  par Allan Kardec, dans ces deux bouquins.

Si cet auteur était encore de ce monde, il pourrait être fier. En effet, même si personne ne se souvient de lui (faites un sondage autour de vous et demandez qui est Allan Kardec),  « Le livre des Esprits » est « l’un des écrits les plus lus au monde, après la Bible » (en fait, c’est écrit sur la quatrième de couverture, je trouvais que ça envoyait du lourd).

Le petit complément du « Livre des Esprits ».
Voilà la Bible du spiritisme les gars.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

LA PETITE HISTOIRE DU SPIRITISME

La communication avec le  « monde invisible », telle que nous la connaissons aujourd’hui, apparaît au milieu du 19éme siècle, aux Etats-Unis. Pour l’anecdote, celles qui seront appelées «  les sœurs Fox » vont se mettre à discuter avec un homme décédé. Il leur fera des révélations, en répondant aux questions posées, par le biais de bruits intelligents ( 1 coup pour A, 2 coups pour B…), créant ainsi un langage spirite, présent encore de nos jours .

A partir de ce moment, la pratique du spiritualisme se répand comme la gastro et va devenir LE truc à la mode. Arnaque ? Peu importe, car la bombe est lancée et on voit des médiums pointer le bout de leur nez à tous les coins de rue.  C’est le début d’un engouement pour le dialogue avec l’au delà qui ira jusqu’en Europe et qui sera pratiqué par les personnes les plus influentes du 19ème siècle (Victor Hugo ou encore la femme de Napoléon III). Les salons mondains ont trouvé un nouveau passe-temps : faire parler les défunts.

Les sœurs Fox, ces petites malignes.

Celui qui va mettre de l’ordre dans  tout ce merdier est le français Hippolyte Léon Denizard  Rivail, le futur Allan Kardec. Jusqu’à ces 50 ans, c’est un banal instituteur qui va se marier, comme tout le monde, et publier des ouvrages sur la pédagogie.

Allan Kardec, le pape du spiritisme, avec sa femme.

Mais ATTENTION, sa vie va prendre une nouvelle direction : aux alentours de 1855, il va être invité à des séances de tables tournantes. Pour faire vite, les Esprits vont lui faire des révélations et il va prendre le pseudonyme d’Allan Kardec (il a le droit, à ce qu’il parait,  c’est comme cela qu’il s’appelait dans une vie antérieure). A partir de ce moment-là, sa mission fut  de recueillir des renseignements sur le monde de l’au-delà.

De tout cela, il en tira deux livres qui vont donner naissance au spiritisme : « Le livre des Esprits » en 1857 et « Le livre des médiums » en 1861. Ces deux ouvrages fondateurs vont codifier ce que l’on appelera la doctrine spirite et font encore autorité de nos jours.

QUELQUES PRINCIPES DU SPIRITISME

Tout spirite doit partir du postulat que l’âme existe et qu’elle survit au corps. Si cela est inconcevable pour vous, tout est foutu ; vous ne pouvez pas devenir un adepte de cette doctrine.  Quelle tristesse…

En résumé, le spiritisme c’est : «  la doctrine fondée sur la croyance à l’existence des Esprits et à leurs manifestations » (Le livre des médiums »). Voilà. Bon, avec cette définition, j’ai un peu enfoncé une porte ouverte. Je vais donc me rattraper, en vous balançant quelques basiques :

1 – Nous sommes 3 en 1.

Pour Allan Kardec, une personne VIVANTE  se divise en trois parties :

-L’ESPRIT ou l’âme qui est créée  par Dieu. Elle est née « simple et ignorante », possède son libre arbitre et a conscience de son individualité. Ne m’en demandez pas plus.

-Notre ma-gni-fi-que CORPS, qui est l’enveloppe matérielle de l’Esprit et que l’on quitte à notre mort.

– Pour finir, il existe une troisième partie nommée le  PERISPRIT. C’est la seconde enveloppe de l’âme. Accrochez-vous pour suivre ce qui suit, s’il vous plait.  Le périsprit  est semi-matériel. Il suit l’Esprit lorsqu’une personne décède et qu’elle quitte son  enveloppe corporelle. C’est un corps vaporeux qui peut être invisible pour les hommes. Pendant que la personne est vivante, c’est l’intermédiaire entre le corps et l’âme. Ouf, c’est fini.

2- Tu vas naître, mourir et renaître encore, jusqu’à la mort.

Le spiritisme est fortement empreint de la religion catholique. Mais la petite originalité, c’est que la réincarnation est au cœur de la doctrine spirite. En effet, le but ultime des âmes est le perfectionnement moral (devenir plus charitable, moins égoïste, se détacher des choses matérielles,  tout ça tout ça) Pour progresser, l’Esprit a besoin d’expériences donc il se réincarnera …beaucoup de fois. On n’est pas fixé sur un chiffre

Petit point positif : une entité ne peut pas régresser, elle peut stagner mais pas régresser. Il est impossible de rester une ordure pour l’éternité. Cela n’empêche pas que certains passent, dans leur vie suivante, de maître du monde à esclave. Si vous vous êtes comportés comme des enfoirés, vous pouvez le payer en vous réincarnant. Mais bon, c’est pour vous élever moralement, alors tout va bien.

Une pauvre âme en train d’errer…

3- La hiérarchie des esprits, tu subiras.

Vous pensez qu’une fois mort, vous serez à l’abri des injustices de notre monde. Que nenni ! Il existe aussi une hiérarchie entre les esprits.  Même mort, vous pouvez faire partie des loosers.  C’est con. Il existe donc :

-Des  âmes dites inférieures qui sont trop attachées aux choses matérielles de notre monde et qui ne sont pas assez évoluées moralement. Ce sont souvent des Esprits frappeurs et farceurs qui se jouent de la crédulité des gens.  A noter qu’un fantôme peut être peu avancé sans être mauvais (couillon mais pas méchant).

-Des Esprits supérieurs, qui eux, sont  animés par l’idée de faire le bien et qui désirent participer à l’élévation morale de l’humanité. La classe ultime, c’est de devenir l’équivalent de ce que nous pouvons appeler ange ou archange. Là, vous êtes au top spirituellement.

Bien sûr, entre les deux, il existe une multitude d’Esprits qui sont justes moyens. Ils tendent vers le bien, tout en commettant des erreurs de temps en temps. Un peu comme les humains en fait.

4-Tu es le commandant de ton propre navire.

Nous attirons ce que nous sommes. Pour les spirites, chaque individu amène avec lui ses  « Esprits sympathiques », ceux qui lui ressemblent en quelque sorte. Ainsi, une personne menteuse peut faire venir à elle des entités farceuses, qui lui feront croire n’importe quoi pour la faire tourner en bourrique (c’est le principe du con qui attire les autres cons). Mais bon, tout peut s’arranger car nous sommes  le maître de notre destinée. C’est en améliorant ses pensées et ses actions que l’on éloigne les Esprits inférieurs (les casse-couilles qui nous pourrissent la vie).

Ils ont des bonnes têtes de casse couilles.

LE SPIRITISME : SA PRATIQUE ET SA THEORIE

1 – Les manifestations d’Esprits

C’est un peu la partie expérimentale du truc. En communiquant avec les Esprits (ou en cherchant à communiquer avec eux), vous pouvez obtenir des informations pour évoluer moralement. Et si vous y arrivez, c’est merveilleux, car c’est le but ultime du spiritisme.

Les phénomènes paranormaux que vous pouvez rencontrer peuvent être provoqués ou spontanés. Sans que vous n’ayez rien demandé, un Esprit pourra faire des bruits divers, comme frapper partout sur vos murs ou tenter de vous taper la causette. Plus rarement, car cela est plus difficile, ils peuvent apparaître sous vos yeux ou déplacer/apporter des objets. Des grands classiques que vous connaissez tous.

Si c’est vous qui provoquez la communication avec le monde invisible, vous avez besoin d’un médium, sauf si vous avez vous-même des facultés médiumniques (on est tous un peu médium sans le savoir). Ce dernier sera l’appareil qui transmet la parole du défunt. Pour cela, vous avez plusieurs moyens à votre disposition. Là encore, la liste n’est pas exhaustive. Parmi les plus connus, nous trouvons :

– Les tables tournantes dont le fonctionnement est simple. Les participants se mettent autour d’une table. Au bout de plusieurs minutes, les Esprits la font bouger ou craquer pour répondre aux personnes présentes. Bref, c’était le truc cool de l’époque quoi. En même temps, la télévision et Internet n’existaient pas, donc ne jugeons pas : on fait ce qu’on peut avec ce qu’on a.

Une petite séance de table tournante.

-Les bruits intelligents sont identifiables car ils répondent à une question ou à une situation spécifique. Par exemple, c’est la tristement célèbre formule «  Esprit es-tu là ? Si tu es là, tape une fois ! ». L’Esprit peut frapper un coup pour dire « oui » et deux autres pour dire « non ». Des coups forts ou rapides peuvent traduire de l’impatience ou de la colère.

– Le ouija est une planche où il y a les lettres de l’alphabet, les chiffres de 1 à 10, les termes « oui », « non », « bonjour » et « au revoir ». Ainsi,  au moyen d’un accessoire placé sur la planche (un verre retourné par exemple) les personnes réunies tentent d’obtenir des réponses de la part des âmes qui trainent dans le coin. Tous les participants peuvent poser la main sur le verre et l’Esprit  les guide vers sa réponse. Le top du top, c’est quand l’Esprit fait bouger l’objet tout seul. Au moins, on est quasiment sûr, que le mouvement vient du défunt et que ce n’est pas truqué par un des gars autour de la table qui veut faire le malin.

Une belle planche de ouija.

-L’écriture automatique est la pratique qui permet d’avoir les communications les plus rapides et les plus fluides. Les Esprits guident le medium qui retranscrira leur pensée en l’écrivant simplement sur une feuille de papier. Ou alors, l’Esprit peut se débrouiller tout seul comme un grand. Laissez-lui juste de quoi écrire et il fera bouger le stylo lui-même, sans l’intermédiaire d’un médium.

2- «  Il ne suffit pas de croire aux Esprits, il faut que cela rende les gens meilleurs »

Il s’agit maintenant, d’achever cet article avec la partie théorique du mouvement d’Allan Kardec. Dans « Le livre des médiums », on apprend que les spirites peuvent se réunir SANS communiquer avec les morts. Hé ouais, le spiritisme, c’est aussi une philosophie morale, dont les principes sont à appliquer au quotidien, dans le but d’élever son Esprit. Ainsi, on peut simplement se contenter de débattre des problèmes sociétaux, qui peuvent être résolus par le biais de la doctrine spirite. Tous les sujets y passent : les inégalités sociales, la justice, les rapports entre les hommes et les femmes…

Il ne faut pas oublier que le spiritisme nait au 19ème siècle, qui fut une ère de découvertes de génie (invention de l’électricité, du chemin de fer, de la photographie, du télégraphe électrique…). Donc forcément, ça donne envie d’avoir foi en l’humanité. Au quotidien, le spirite doit participer au progrès : il essaye de combattre l’égoïsme et l’orgueil qui seraient à l’origine de tous les vices. Bienvenu dans un monde rempli de charité et de bienveillance, où chacun doit chercher à élever son Esprit. Kardec pensait qu’un jour, le spiritisme unirait tous les hommes dans la fraternité chrétienne. C’est beau de rêver…

Pour finir, en bonne élève que je suis, je vais vous donner quelques définitions bien reloues mais nécessaires (merci « Le livre des médiums ») :

« -Spiritualisme : Se dit dans le sens opposé à celui de matérialisme ; croyance à l’existence de l’âme spirituelle et immatérielle. Le spiritualisme est la base de toutes les religions.

-Spiritisme : Doctrine fondée sur la croyance à l’existence des Esprits et à leurs manifestations.

-Spirite : Ce qui a rapport au spiritisme ; partisan du spiritisme ; celui qui croit aux manifestations des Esprits.

-Esprits : Dans le sens spécial de la doctrine spirite, le Esprits sont les êtres intelligents de la création, qui peuplent l’univers en dehors du monde matériel, et qui constituent le monde invisible. Ce ne sont point les êtres d’une créature particulière, mais les âmes de ceux qui ont vécu sur la terre ou dans les autres sphères, et qui ont quitté leur enveloppe corporelle.

-Périsprit : Enveloppe semi-matérielle de l’Esprit. Chez les incarnés, il sert de lien ou d’intermédiaire entre l’Esprit et la matière ; chez les Esprits errants, il constitue le corps fluidique de l’Esprit.

-Pneumatographie : Ecriture directe des Esprits sans le recours de la main d’un médium.

-Pneumatophonie : Voix des Esprits ; communication orale des Esprits sans le recours de la voix humaine.

-Psychographie : Ecriture des Esprits par la main d’un médium.

-Psychophonie : Communication des Esprits par la voix d’un médium parlant.

-Typologie : Langage par coups frappés ; mode de communication des Esprits comme la typologie alphabétique. »

C’est ici que je vous quitte.

Bisous!

PS : Cet article ne prétend pas vous révéler la vérité ultime sur le monde du paranormal car à mon sens, il est dur d’être catégorique sur ce sujet. Je me suis simplement appuyée sur des ouvrages, qui font autorité dans le milieu du spiritisme pour vous transmettre toutes ces informations ici.  Si vous voulez approfondir le sujet et vous faire votre propre avis, voici les sources que j’ai utilisées :

https://fr.wikipedia.org/wiki/Allan_Kardec

-« Le livre des esprits » d’Allan Kardec, éditions « J’ai lu », Paris 2007.

-« Le livre des médiums » d’Allan Kardec, éditions « J’ai lu », Paris 2007.

Photo des sœurs Fox : http://www.gotsc.org/HydesvilleMemorialPark.htm

Photo de la séance de spiritisme : http://clairemedium.com/les-soeurs-fox-naissance-du-spiritisme

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *