Cartomancie, Sabbats, Sorcellerie

COMMENT J’AI CÉLÉBRÉ YULE : du tarot, du cidre et de bonnes résolutions.

Le 21 Décembre correspond au solstice d’hiver : c’est la date du sabbat de Yule. En me renseignant sur cette célébration, je me suis rendue compte que sa signification me parlait et que j’avais envie de la fêter cette année. En effet, c’est une période propice à la réflexion, aux réunions autant familiales qu’amicales et à l’établissement de nouvelles priorités.

Donc oui,  « je vais faire ma sorcière » (j’ai l’impression de faire un coming-out). Pourtant, je ne suis pas wiccane : cette religion magique que j’ai tenté de détailler dans sa théorie et sa pratique, ne me parle pas sur plusieurs points. Par exemple, je ne me sens pas particulièrement liée à la nature ou à des divinités. C’est pour cela que je trouve inutile de me fatiguer à faire le rituel d’engagement personnel recommandé lorsque l’on veut débuter dans la Wicca.

Malgré tout, il y aura de la magie dans l’air ce soir, car je vais me connecter à mon intuition, tirer les cartes et mettre de l’intention dans des actes aussi anodins que cuisiner et faire le ménage. C’est une façon de faire de la sorcellerie, du moins c’est MA façon de faire de la sorcellerie.

Désolé, je ne fais rien d’aussi spectaculaire…

1-Première étape : le grand nettoyage !

Effectivement, il était impensable pour moi de faire mon sabbat dans un appartement en bordel et en ayant un tas de corvées inachevées. Je voulais que mon esprit soit débarrassé du plus de merdes possibles avant de commencer. La veille, je me suis donc attelée à faire mon ménage, ranger les babioles qui trainaient un peu partout et à trier mes papiers. Avant cela, j’ai aussi fait quelques achats  :

-du cidre doux,

-du beurre,

-de la cassonade.

J’ai tout mis en œuvre pour avoir la paix à ce moment-là, en me débarrassant des contraintes matérielles qui polluent nos pensées au quotidien.

2-Deuxième étape : préparer l’autel.

J’ai simplement décoré mon sapin de « Yule » et j’ai rajouté quelques accessoires qui m’évoquent cette période :

– des bougies blanches et des cristaux pour la spiritualité,

– quelques décorations, boites colorées et jeux qui me rappellent la famille, la convivialité.

Il envoie du lourd!

Rien d’exceptionnel me direz-vous, mais c’est de cette façon que j’ai eu envie de célébrer ce sabbat.

3-Troisième étape : faire la cuisine.

A la base, je m’apprêtais à cuisiner « des biscuits sucrés de Sandy », dont la recette figurait dans le livre de Susan Pesznecker, « Yule. Rituels, Recettes et Traditions du Solstice d’Hiver ». Je l’avais même reproduite dans mon article sur la signification de Yule, donc c’est que j’avais vraiment l’intention de la faire, je vous jure ! Finalement, je suis une sorcière en carton, j’ai eu la flemme de cuisiner, j’ai donc acheté des gâteaux déjà prêts dans le commerce.

Par contre, j’avais vraiment envie de gouter le cidre chaud (là pour picoler, y’a du monde !). En plus, c’est une boisson typique de cette période, alors il aurait été dommage de se priver. Je suis allée sur « un site de référence » pour trouver comment faire du cidre chaud au beurre. Si vous avez envie de voir d’autres façons de le préparer, vous pouvez cliquer ici. Voici les indications que j’ai suivies pour le concevoir :


RECETTE  SABBAT YULE : LE CIDRE CHAUD AU BEURRE.

Ingrédients pour une personne :

-½ litre de cidre,

-2 cuillères à soupe de beurre non salé ramolli,

-2 cuillères à soupe de cassonade (un peu plus ou un peu moins selon vos envies).

Faites chauffer le cidre à feu moyen dans une casserole, jusqu’à ce que le mélange frémisse sans bouillir. N’oubliez pas de remuer le liquide régulièrement pour éviter qu’il colle à la casserole.

Versez le cidre dans un verre pour le servir et rajoutez le beurre ramolli et la cassonade.

Laissez fondre le beurre et mélangez votre potion. Régalez-vous !

Verdict : c’est excellent et très riche en calories ! Mais souvenez-vous que le gras, c’est la vie !


Voilà le résultat!

4-Quatrième étape : tirer les cartes.

Après cette mise en bouche, il est venu le temps des cathédrales de passer aux choses sérieuses. Comme je vous l’ai déjà dit, je me suis achetée très récemment le tarot doré de Botticelli pour m’exercer à la cartomancie.

Puisque c’est la fin de l’année, j’avais envie de prendre la température pour la période qui allait suivre. J’ai donc choisi au hasard une carte pour chaque mois. En ce qui concerne l’interprétation, je me suis basée essentiellement sur le livret fourni avec le tarot de Botticelli. Je tiens évidemment à préciser que tout ce que vous allez lire n’est pas à prendre au pied de la lettre :

– premièrement parce que j’ai acheté mon premier tarot il y a deux semaines,

-deuxièmement parce que j’aime bien tout remixer à ma sauce,

-troisièmement parce que ce ne sont que des cartes et juste des cartes.

  • Janvier : l’ermite.

On m’annonce que je vais peut-être m’isoler pour me remettre en question et réfléchir à mes priorités. J’espère que c’est pour prendre des forces et mieux revenir faire chier le monde. C’est une carte marquée par la solitude : vais-je être « sans- ami » ce mois-ci ?

  • Février : 7 de deniers.

Je vais récolter les fruits de mon travail et avoir peut être un retour d’argent investi. C’est pas faux, je dois toucher une prime à mon taf pendant cette période.

  • Mars : Roi d’épées.

À ce qu’il parait, cette illustration représente un homme puissant : un avocat, un homme politique ou un médecin par exemple. Est-ce une personne que je vais rencontrer ou est-ce que cela veut dire que je vais devenir plus forte ? Ou les deux ?

  • Avril : 9 de coupes.

Apparemment, ça va être la fête : satisfaction, bien être et consolidation de mes conquêtes. Il est temps de profiter de la vie et de s’épanouir.

  • Mai : Le Soleil.

Je vais être une star ce mois-ci. On m’annonce beaucoup de bonheur, un épanouissement créatif, des marques d’affection de la part de mes proches et peut être le début d’une histoire d’amour ! Il me tarde ! Si dans la réalité, les gens osent se comporter comme des crevards avec moi en Mai, je vais être dégoutée.

  • Juin : Chevalier d’épées.

Merde, je sens que c’est le début de la dégringolade. Il faut que je fasse attention à utiliser mon énergie de façon positive et à me méfier des faux semblants. Si je rencontre un mec en Mai, peut-être que cette carte m’annonce qu’il va commencer à me casser les couilles,  car c’est possible que quelqu’un manque de tact à mon égard et ne se gêne pas pour me bousculer ce mois-ci.

  • Juillet : 2 d’épées.

Alors là, cette carte parle d’elle-même : ça pue pour moi je crois. Peut-être que je vais avoir besoin d’aide, que je vais devoir affronter une vérité qui me dérange, que je vais devoir rompre avec quelqu’un ou avec des habitudes pour retrouver un certain équilibre.

  • Aout : Reine de coupes.

Cool, je vais me faire une amie et avoir une alliée féminine. Après un mois de Juillet éprouvant, c’est le moment idéal  pour qu’une pote me remonte le moral.

  • Septembre : 6 de bâtons.

Je ne sais pas trop comment l’interpréter, mais cette fille avec des ailes me parait de bon augure. Pourtant, on m’annonce beaucoup de travail et des affaires familiales qui s’éternisent. En même temps, c’est la rentrée.

  • Octobre : 3 de bâtons.

Je vais être surexcitée car j’aurai envie de m’affirmer et de me lancer dans de nouveaux projets et de nouvelles relations. En octobre, je découvrirai la vie tout en marchant sur un tapis de fleurs…

  • Novembre : 8 d’épées.

Je vais voler trop haut et me bruler les ailes. Cela va être le moment de redescendre, de me remettre en question, de rattraper mes conneries. Peut-être que je vais avoir besoin d’aide pour me sortir d’une mauvaise passe et me pousser à bouger.

  • Décembre : 7 de bâtons.

L’année va se terminer sur une note soulante : je vais perdre mon temps dans des négociations et être face à des gens qui vont me ralentir dans mes aspirations.

 

 

  • Bilan de cette année : 2018 sera riche en émotions avec des moments de grand bonheur, de réussite et de rencontres, mais aussi des périodes de doutes où j’aurai besoin de force intérieure et de l’aide de mes proches pour me remettre en question,  voir la vérité en face,  affronter le changement et les obstacles qui pourront se glisser sur mon chemin. Rendez-vous en 2019…

5-Cinquième étape : se fixer des objectifs avec le Level Ten Life.

C’est une technique de développement personnel très en vogue actuellement qui consiste à prendre 10 aspects de sa vie comme : l’amour, la famille, la carrière, le sport, les voyages, les finances, la santé, la créativité, la beauté, les loisirs (il est possible d’en choisir d’autres of course). Sur une échelle de 1 à 1O, il s’agit d’évaluer votre niveau de satisfaction actuel dans chacun de ces domaines et par la suite vous pouvez prendre des résolutions  pour espérer atteindre le dernier pallier (ou du moins vous en rapprocher)!

Le but est de mettre des choses en place pour être plus satisfait de vous-même dans certaines catégories de votre vie (ou que l’année qui arrive soit moins pire que celle qui vient de se terminer si vous préférez). Pour davantage de précisions  et des visuels qui vous parleront plus que mon blabla cliquez ici.

  • Mon bilan de l’année 2017.

C’est le moment de me lancer quelques fleurs. En 2017, j’ai accompli quelques trucs sympas comme :

-avoir une promotion dans mon travail,

-me rapprocher de ma famille,

-reprendre une activité sportive régulière,

-lancer mon blog,

-faire une opération, certes bénigne, mais que je devais faire depuis des années,

voyager

  • Ce que je n’ai pas accompli et que je dois reporter à 2018.

-Étant donné que dans ma tête je suis une rockstar, je m’étais dit qu’il serait bien que je commence à apprendre un instrument de musique, truc que je rêvais de faire depuis l’enfance. Mais si cela continue, je vais crever sans jamais avoir touché une guitare de ma vie. Il faut donc que je m’y mette cette année.

Manger équilibré. C’est une résolution que je prends tous les ans. Quelle tristesse.

Équilibrer mes finances et niquer la procrastination : je n’y arrive jamais, je passe ma vie à perdre mon temps et mon argent. Mais j’ai bon espoir que cela change, il faut croire en ses rêves.

  • Quelques résolutions pour 2018.

Voici pêle-mêle quelques trucs que j’ai envie de réaliser en 2018. J’avoue que le Level Ten Life m’a bien aidé à cultiver mon sens des priorités.

Voyager aux États-Unis.

-Progresser en photographie.

Manger équilibré et plus bio (rien d’original). Sachant que je viens de loin, consommer rien qu’un fruit ou un légume par jour serait exceptionnel.

-Apprendre un instrument de musique.

-Être plus organisée au travail (pour avoir plus de temps libre).

-Rentrer voir ma famille au moins 6 fois par an.

Équilibrer mon budget.

-S’engager encore plus pour défendre mes convictions (l’écologie, la lutte contre les discriminations… blablabla) que ce soit de façon collective ou individuelle. Être une vraie citoyenne quoi.

-Finir la décoration de mon appartement et balancer mes habits inutiles.

-Me faire un nouveau piercing.

-Apprendre la cartomancie.

-Continuer à avoir une activité sportive régulière.

Rien qui ne casse trois pattes à un canard dans ces résolutions. Si j’arrive à en réaliser ne serait-ce que la moitié l’humanité (surtout moi en fait) aura fait un grand pas. Et vous qu’avez-vous envie de réaliser cette année ?

C’est ici que je vous quitte.

Bisous!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *