Sabbats, Sorcellerie

DES IDEES POUR CELEBRER YULE : des gâteaux, des bougies et de bonnes résolutions.

Cela fait plusieurs jours que je vois défiler, un tas #yule ou #yuletide sur Instagram. Et comme de par hasard, j’étais en train de glander dans une librairie proche de chez moi, lorsque la couverture d’un bouquin m’a sauté au visage (en même temps, elle est rouge pétante, donc on ne peut pas la louper). Il s’intitule « Yule. Rituels, Recettes et Traditions du Solstice d’Hiver » écrit par Susan Pesznecker.

Par conséquent, j’ai eu envie de l’acheter pour comprendre un peu mieux ce sabbat du mois de Décembre (la curiosité, toujours la curiosité). En plus, cela me permettra de creuser le thème des célébrations païennes, sujet que j’ai commencé à aborder, lors de mes articles précédents sur la Wicca ( la théorie et les rituels).

Les lignes qui vont suivre, vont résumer ce que j’ai retenu, pour pouvoir aborder cette fête : sa signification, ses symboles, ses rituels et pourquoi j’ai décidé d’appliquer quelques-uns de ses principes ce mois-ci.

1-Une petite définition de Yule : le sabbat du solstice d’hiver.

Cette année, Yule sera le 21 décembre. Yuletide est le nom de la période qui tourne autour de cette date : par chance, nous sommes en plein dedans. J’ai pensé que cela serait sympatoche de rajouter un petit « planning », pour que vous puissiez vous faire une idée de la répartition des dates  païennes « principales » existantes.


Calendrier des sabbats (dates approximatives à vérifier chaque année):

  • 21-22 Décembre : solstice d’hiver, YULE. C’est le jour le plus court de l’année qui marque le retour de la lumière solaire et la fin de l’hiver.
  • 1er Février : IMBOLC. C’est le début du printemps (proche de la date de la Chandeleur).
  • 20-21 Mars : équinoxe du printemps, OSTARA.
  • 30 Avril-1er Mai : BELTANE. C’est le symbole de la fertilité et de la reproduction.
  • 20-21 Juin : solstice d’été, LITHA.
  • 1er Août : LUGNASAD. C’est la période des premières récoltes.
  • 22-23 Septembre : équinoxe d’automne, MABON.
  • 31 Octobre-1er Novembre : SAMHAIN. Marque un temps de réflexion sur l’année écoulée et permet de se souvenir des mor

  • D’habitude, ce calendrier est représenté sous la forme d’une roue, où l’on peut voir les 8 sabbats. Ils sont liés aux cycles de la nature, qui se renouvellent indéfiniment : cela  explique cette approche circulaire, à l’opposé de la linéarité dont nous avons l’habitude pour représenter le temps.
    Une belle roue du temps…

     

    Yule nous permet de fêter le solstice d’hiver. C’est la nuit la plus longue de l’année. Les anciens qui vivaient au rythme des saisons célébraient déjà cette période : elle marquait pour eux le retour de la lumière et le début de l’allongement des journées. En effet, les gens attendaient la fin de l’hiver, pour ne plus avoir à vivre sur les provisions qu’ils avaient stockées. La Terre allait se réveiller pour pouvoir les nourrir à nouveau.

    Historiquement, dans plusieurs régions du monde, Yule est aussi un temps de réjouissances, de festins démesurés et de… désordre. Pendant l’Antiquité romaine, lors des Saturnales par exemple, les esclaves et leurs maitres allaient jusqu’à inverser leurs rôles. Tout cela dans le but de s’assurer des récoltes favorables pour l’année qui s’annonçait. Nos ancêtres ont vraiment tout essayé pour avoir de la bouffe à volonté…

    OK, pour moi, FESTIN=BURGERS.

    2-Pourquoi je vais fêter Yule ?

    C’est une période qui est très parlante pour moi actuellement, car elle est liée à l’introspection. Je pense qu’on en ressent tous le besoin à ce moment de l’année. C’est l’occasion de faire un point sur les mois qui se sont écoulés et de commencer à envisager ce que l’on va faire pendant ceux qui suivent. J’ai donc décidé de célébrer cette fête de Décembre. Étonnamment, ce choix s’est imposé à moi naturellement. Il n’a fait que se renforcer, au fur et à mesure de la lecture de cet ouvrage. Ce sera le premier sabbat de ma vie (peut être le début d’une longue liste, si j’y prends goût, qui sait) ?

    Cela ne peut pas faire de mal…

    3-Les enseignements de Yule.

    Je ne connais pas beaucoup de gens qui peuvent déclarer : j’aime l’hiver, je suis trop au top de moi-même pendant cette saison. Moi, c’est LA période où je me sens merdique. Mais, il y a peut-être de la lumière au bout du tunnel : en lisant ce livre, j’ai entrevu une nouvelle façon d’envisager cette mauvaise passe.

    Yule c’est l’ACCEPTATION. C’est accepter de suivre les saisons et le rythme qu’elles nous imposent. Il s’agit de se retirer de l’agitation du monde et d’arrêter de s’imposer  un rythme effréné : cela ne sert à rien d’enchainer le plus d’activités possibles dans notre journée, pour avoir le sentiment d’être productif. C’est donc un moment propice à l’introspection, à la réflexion, à la divination. On a le droit de dormir plus, de lire tranquille, de sortir moins, de profiter du silence et du calme. « Tout va trop vite », comme le dirait Christophe Rippert. Donc, il faut en profiter pour lever le pied.

    Tout cela ne veut pas dire que nous sommes inactifs : profitez-en pour prendre du recul sur votre propre vie, puis, tirez-en un bilan et adoptez les résolutions qui en découlent. Cette retraite loin du monde est un moyen de reprendre des forces pour être prêt pour la nouvelle année qui arrive. Bref, il s’agit d’accepter « l’hibernation » et de la mettre à profit, au lieu de la combattre.

    Un contexte idéal pour glander en hiver!

    Ce ralentissement de notre activité, ne signifie pas pour autant la solitude. Nous célébrons un tas d’évènements, où nous renforçons les liens que nous avons avec nos proches. Oubliez votre régime, vous ne pourrez pas vous empêcher de bouffer comme des porcs à la fin du mois de Décembre. Nous avons aussi hérité de nos ancêtres, l’habitude d’offrir des cadeaux, pour s’aider mutuellement à passer l’hiver (c’est beau dit comme ça, on sait que la réalité est toute autre…).

    Il me tarde…

    4-Les symboles de Yule.

    Ils sont directement issus du livre de Susan Pesznecker « Yule. Rituels, Recettes et Traditions du Solstice d’Hiver ». Si vous voulez plus de précisions, je vous invite à vous le procurer.

  • Significations : renouveau de la lumière, renaissance, introspection, calme, méditation, réflexion, se rapprocher des autres, cycle de naissance et de mort incarné par la mère et l’enfant.

 

  • Accessoires : bougie, feu (symbolisant le renouveau de la lumière), guirlandes, chaudron.

 

  • Couleurs : blanc (calme et protection), rouge (vitalité), vert (abondance et vie), or (richesse), argenté, brun.

 

  • Traditions : cadeaux, famille, amis, fête, repas, buche, lumière.

 

  • Plantes et épices :

-Le sapin pour le calme, le confort, l’intuition, la protection.

-Le gui pour le bien être, la guérison, la paix et la protection.

-Le houx pour la chance, les souhaits, la protection, la réconciliation, la force, le tissage de réseaux et la sagesse.

-La cardamone pour la divination et l’intuition.

-La cannelle pour les pouvoirs psychiques, la force et l’intuition.

-Le clou de girofle pour la protection, la purification, la guérison et la divination.

-Le lierre pour l’intuition, le renouveau et la vitalité.

-La menthe poivrée pour le calme, la divination et la relaxation.

-La muscade pour l’intelligence, l’inspiration et la vigilance.

-Le romarin pour la force, la guérison, la clarté intellectuelle et la divination.

-Le safran pour la passion, la richesse et la sensibilité.

-La sauge pour la protection, la concentration, le calme, la guérison et la satisfaction.

 

  • Instruments de musique : tambour (lien avec la Terre), clochettes (connues pour disperser les énergies négatives d’un lieu).

 

  • Cristaux et pierres : onyx, tanzanite, turquoise, zircon.

 

  • Métaux : or, plomb.

 

  • Parfums : cannelle, cardamone, clou de girofle, conifère, fumée de bois, myrrhe, oliban.

 

  • Arcanes, tarots : l’Hermite, Le Magicien, Les Pentacles, Le Monde.

Notez que l’arbre de Yule (où le sapin de Noyel, si vous préférez), doit être démonté à l’Épiphanie, sous peine de provoquer la malchance. C’est peut-être pour cette raison que je suis une putain de poissarde : il m’est déjà arrivée d’enlever mes décos de Noël en Avril.

Ne les gardez pas pendant des mois, où vous vous risquez au pire…

5-Que faire pendant Yule ?

Dans ce livre, Yule est présenté comme une période propice pour bricoler des objets magiques. En gros, c’est le moment de faire des trucs de sorcière chez vous !

  • Faîtes un autel : rassemblez des accessoires dans un espace dédié (des bougies, des pierres, des images, des pentacles, des figurines, des choses que vous avez ramassées dans la nature comme des pommes de pins…) En fait, réunissez tout ce qui vous met dans l’ambiance de cette célébration païenne.

 

  • Préparez des boissons de saison : du cidre ou un chocolat chaud avec des épices par exemple. Il y a un tas d’autres possibilités. Soyez créatifs !

    Une boisson typique de Yule!

 

  • Cuisinez des biscuits (ou d’autres choses) : La bouffe revient toujours comme un boomerang en sorcellerie. Scott Cunningham, auteur connu chez les wiccans, a même pondu un livre sur le sujet. Voici la reproduction d’une de mes recettes favorites, écrite par Susan Pesznecker. Évidemment, rien ne vous empêche de bricoler les vôtres, en y ajoutant les épices de saison vues ci-dessus.

Les biscuits sucrés de Sandy.

 Un merveilleux sablé au beurre et au sucre ; la recette donne 6 à 7 douzaines de biscuits.

Ingrédients :

245 g de sucre en poudre, 130 g de sucre adouci, 240 g de beurre doux ( pas de margarine !), 240 ml d’huile végétale ( pas d’huile d’olive), 2 œufs, 1 cuillère à café de vanille, 1 cuillère à café de sel, 1 cuillère à café de bicarbonate de levure chimique, 1 cuillère à café de crème de tartre, 580 g de farine tous usages, un peu plus de sucre blanc, pour aplatir ; du sucre coloré ; des décorations et / ou du glaçage.

Faites une crème légère et mousseuse avec le sucre, le sucre glace, le beurre et l’huile. Ajoutez les œufs et la vanille, et mélangez bien.

Ajoutez le sel, la levure chimique et la crème de tartre ; et mélangez bien. Ajoutez la farine par petites quantités, en mélangeant bien à chaque fois. La pâte doit être légère et un peu collante.

Faites tomber des noisettes de pâte sur une plaque de cuisson. Aplatissez légèrement chaque noisette avec le fond d’un verre trempé dans du sucre blanc.

Si vous voulez vous servir du sucre coloré ou de décorations, saupoudrez-en les biscuits avant de les cuire.

Faites cuire à 180 degrés jusqu’à ce que les biscuits soient très légèrement brunis sur les bords, soit environ 10 minutes. Ne les faites pas trop cuire ! Retirez-les immédiatement de la plaque de cuisson et laissez-les refroidir sur une grille. Si vous voulez glacer et décorer davantage les biscuits, attendez qu’ils soient complètement refroidis.

  • Parfumez votre maison : en mettant dans de l’eau bouillante des bâtons de cannelle, des clous de girofle ou encore des lanières d’écorce d’orange.

    C’est pas cher et c’est plus sain que du Fébrèze…

 

  • Méditez : cela augmente l’immunité et fait baisser le stress.

 

  • Fabriquez des bougies moulées : Choisissez un moule à bougie (de petits cartons de lait cirés et de petites boites de conserve conviennent très bien) et recouvrez l’intérieur d’une fine couche d’huile végétale. Attachez une longueur de mèche à un crayon et suspendez-le au-dessus du moule, de sorte que la mèche descende jusqu’au fond du moule. Remplissez le moule de paraffine fondue. Laissez refroidir pendant 24 heures, puis démoulez la bougie. Essuyez l’huile résiduelle et allumez la bougie.

 

 

  • Élaborez des petits sachets ou de petites fioles magiques : mélangez les huiles essentielles ou les herbes et épices de votre choix selon leurs significations (n’oubliez pas que les huiles essentielles doivent être utilisées avec précaution, elles sont interdites aux femmes enceintes et aux enfants, si vous avez besoin de renseignements fiables, demandez conseil à votre pharmacien par exemple). En fonction de vos besoins, vous pourrez vous en servir tout au long de l’année. Vous pouvez tenter de créer des mixtures pour favoriser le sommeil, diminuer le stress ou encore chasser les énergies négatives de votre maison. Essayez, de toute façon, il n’y a que ceux qui ne font rien qui ne se trompent pas !

    En plus, c’est joli…

 

Lorsque vous les utiliserez, n’oubliez pas de marquer ce moment en le ritualisant et en lisant une petite formule pour demander de l’aide aux divinités dans le domaine que vous souhaitez. Dans un premier temps, invoquez les dieux, puis formulez-leur votre demande. N’oubliez pas de les remercier à la fin. Vous pouvez leur donner le nom que vous voulez, lorsque vous vous adressez à eux  (certains vont piocher dans les mythologies grecques et romaines). Sachant que le Dieu et la Déesse représentent toutes les divinités, autant féminines que masculines, vous avez le choix.

J’espère que cet article vous aura éclairé sur la signification de Yule. Un autre billet arrive sur ma propre célébration de cette fête (accessoires, rituels et le sens qui j’y accorde).

C’est ici que je vous quitte !

Bisous!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *